Avant de lire cet article, nous te demandons de sortir ta carte. Mais rassure-toi nous ne parlons pas de ta carte bancaire, mais de ta carte IGN. Premièrement nous allons voir comment les symboles nous aident à nous repérer, puis nous verrons comment appréhender le relief sur une carte IGN.

Connaître notre position sur une carte IGN

Calculer une distance et trouver le nord !

Tout bon randonneur qui souhaite explorer de nouveaux chemins possède une carte IGN. Cette carte papier ou numérique via le Géoportail, est proposée par l’Institut National de l’Information Géographique et Forestière. Elle permet de profiter d’une vue schématisée et réduite de la région à parcourir.

  • Pour la randonnée pédestre, les cartes IGN TOP 25 et Série Bleue sont à l’échelle 1/25 000, ce qui signifie que 1cm sur la carte représente 25000cm dans la réalité, soit 250m. Le calcul est simple, 4cm sur la carte représentera une distance de 1km.

  • Une fois les distances maitrisées, il s’agit de trouver le nord sur la carte. Cette étape est assez simple car le nord se trouve en haut de la carte, représenté par les lignes verticales du quadrillage, on parlera de nord cartésien.

    Le Pôle Nord est le point de concentration de tous les méridiens et représente le nord géographique. La Terre étant ronde et la carte étant plate, il existe logiquement un léger décalage entre le nord cartésien et le nord géographique.

Comprendre les codes couleurs

Chaque couleur représente la nature de l’environnement de la région cartographiée :

  • le blanc correspond aux zones cultivées, aux prairies et aux clairières
  • le vert représente les zones boisées et forestières
  • le bleu représente l’hydrographie (ruisseaux, rivières, lacs, étangs…)
  • Ie noir désigne les constructions humaines et les voies de communication (sentier, chemins, routes…)
  • les lignes marrons correspondent aux courbes de niveau

Sur la carte, les traits roses représentent les itinéraires balisées.
Le trait d’un itinéraire de Grandes Randonnées (GR) ou de Grandes Randonnées de Pays (GRP) sera plus épais qu’un itinéraire de Promenades et Randonnées (PR).
Un tracé rose en pointillés indiquera que l‘itinéraire n’est pas balisé ou qu’il se trouve se trouve en dehors des sentiers.

Les-codes-couleurs-sur-une-carte-IGN

Des zones ombrées apparaissent aussi sur la carte et servent à visualiser le relief. Ces zones se trouvent sur le fanc sud-est du relief, comme si l’éclairage venait du nord-ouest (en haut à gauche de la carte). Plus l’ombrage est foncé et plus la pente sera raide. Des indices supplémentaires informent le randonneur sur le relief à franchir. Examinons cela de plus près dans la deuxième partie.

Comment appréhender le relief avec une carte IGN ?

Les courbes de niveau sur une carte IGN

Sur une carte IGN, les courbes de niveau de couleur marron représentent le dénivelé. Chaque courbe relie les points du paysage situés à la même altitude. Cette altitude est calculée à partir du marégraphe de Marseille qui indique l’altitude 0 ou le niveau de la mer.

Entre deux courbes, la différence d’altitude est constante, on appelle cela l’équidistance (elle est en général de 10m). On peut comparer l’équidistance avec un escalier, chaque courbe de niveau étant comme une marche de 10m de haut.

Aussi, plus les courbes sont rapprochées et plus la pente est marquée, à l’inverse, les courbes espacées indiquent un terrain plat ou avec une faible pente.

Sur la carte IGN, une courbe sur cinq est plus marquée ; il s’agit des courbes maitresses qui apparaissent en général tous les 50m (quand l’équidistance correspond à 10m) et indiquent l’altitude. Le haut des chiffres pointe vers le sommet, ce qui permet au randonneur de savoir si la carte représente une montée ou une descente.

Montée ou descente ?

En randonnée, il est fondamental de faire la différence entre une montée et une descente. Regardons comment ne pas confondre un talweg d’une crête et un sommet d’une cuvette.

Le talweg indique la ligne invisible qui relie les points les plus bas d’une vallée, souvent parcourue par un torrent, un ruisseau ou une rivière.

carte un talweg

A l’inverse, une crête sépare deux versants d’une montagne. Une ligne imaginaire reliant les points les plus hauts du relief symbolise la crête.

Dans ces deux situations, les lignes invisibles du talweg ou de la crête traversent les courbes de niveau. Le croisement de ces courbes représentent alors une succession de flèches. Si ces flèches vont en direction d’une montée, il s’agit d’un talweg, à l’inverse si les flèches mènent à une altitude inférieure, il s’agit d’une crête.

Bien que tous les deux entourés par des courbes de niveau, il est assez simple et rapide de faire la différence entre un sommet et une cuvette. Un point noir indiquant l’altitude illustrera le sommet. Une flèche orange marquera l’emplacement du fond de la cuvette.

Il existe des cartes IGN imperméables et indéchirables  (dans la limite du raisonnable bien sûr !). C’est toujours pratique quand on sort souvent sa carte du sac ou quand on explore des endroits pluvieux ! 

Grâce à cet article, nous espérons t’avoir aidé à lire et à comprendre une carte IGN. Tu peux à présent suivre un itinéraire de petite ou de grande randonnée, tu peux aussi être plus aventureux et tracer toi-même ton propre itinéraire.

À partir de maintenant, tu sais que tu resteras sur le bon chemin en lisant une carte IGN. Bonne randonnée et n’oublie pas de partager tes aventures à la Tribu.

Garde une trace de tes randonnées à pied

Devenir un E-Baroudeur