VAN OU CAMPING-CAR POUR PARTIR RANDONNER ?

En France, de nombreux randonneurs ont choisi d’utiliser un camping-car pour visiter une région ou un pays. Chaque jour, ils profitent d’un mode de vie alliant liberté et contact avec la nature. Qu’il s’agisse d’un camping-car, d’un fourgon ou d’un van aménagé, chaque passionné de marche pourra enrichir son expérience de randonnée grâce à la vie nomade. Nous te laissons découvrir les vérités sur la van-life ainsi que toutes les astuces à connaître pour profiter au mieux de ton aventure.

La Van-Life, un mode de vie adapté aux randonneurs

Etre nomade : une nouvelle expérience de vie

Liberté et indépendance sont les deux termes qui définissent le mieux la Van-Life. Aux commandes de son véhicule, on peut partir où on veut et quand on veut.

Envie de visiter une cité médiévale ou de profiter du calme des chemins de campagne ? On prend le volant du van ou du camping-car et c’est parti ! Et si on préfère gravir les sommets des montagnes ou explorer le littoral, il ne nous reste plus qu’à charger le matériel de randonnée et la route est à nous. Dès qu’un endroit te plaît, tu peux t’arrêter et y passer une nuit, une semaine ou un mois, c’est toi qui choisis.

 

En transportant son eau, sa nourriture et en générant sa propre électricité, le randonneur voyage en toute autonomie, n’ayant besoin de rien ni de personne.

 

Cependant, circuler librement offre des droits mais cela implique aussi des devoirs, notamment pour le stationnement de nuit. En dehors des campings et des aires réservées aux camping-car, on parlera de camping sauvage, et même si cette pratique est autorisée en France, des règles sont à respecter.

Lorsqu’on vit au milieu de la nature, l’esprit se concentre automatiquement sur les besoins primaires : manger, boire, dormir. Enfin, la vie nomade est un excellent moyen pour se retrouver, que l’on vive cette expérience seul, à deux ou en famille.

Camping sauvage legislation

De nouvelles habitudes à adopter en van aménagé ou en camping-car

Pour que la vie en van reste un plaisir et ne se transforme pas en calvaire, de nouvelles habitudes sont à mettre en place.

Tout d’abord, avoir de l’eau est primordial. Les fontaines des villages sont pratiques pour dépanner tandis que les aires de camping-car, comme les aires Camping-Car Park permettent de faire le plein d’eau rapidement.
En plus de fournir de l’eau propre, ces aires disposent de bornes spécifiques pour vidanger les eaux usées, vider la cassette des toilettes et recharger son fourgon en électricité.

Les bornes « Flot Bleu » ou « Euro-Relais » sont également disponibles près des supermarchés ou le long des axes routiers fréquentés. Ces aires de camping-car et ces bornes de services sont faciles à trouver grâce à l’application « Park4Night » qui permet aussi de découvrir de magnifiques endroits où passer la nuit.

En plus de penser à la gestion de l’eau et de l’électricité, il faut également penser à stocker, trier et jeter régulièrement ses déchets dans les poubelles adaptées.

camping sauvage materiel

Voyager au rythme de ses envies

Choisir le fourgon aménagé qu’il te faut

Dans cette quête de liberté au plus près de la nature, le randonneur a le choix entre un van aménagé ou un camping-car.

  • Plus compact et plus maniable, le van aménagé sera plus facile à manoeuvrer, surtout dans les rues étroites des villages qui mènent au départ des randonnées. Son second atout est sa hauteur. En général, il mesure moins de 2m, ce qui est suffisant pour passer sous les barrières de parking. La plupart des vans aménagés possèdent des sièges pivotant : en un clin d’oeil, l’espace de vie s’agrandit comme par magie. De plus, certains sont équipés d’un toit relevable avec un lit en haut. Cette caractéristique offre au randonneur une nuit au plus proche de la nature en toute sécurité. Grâce à cette extension, on peut aussi se mettre debout et profiter d’un maximum de confort. Pour les randonneurs qui aiment voyager loin de chez eux, utiliser un van ne rajoutera aucun surcoût au niveau des péages et des ferrys car c’est un véhicule de classe 1.

  • En choisissant un camping-car, on bénéficiera d’une plus grande surface au sol et d’un meilleur confort. En effet, on profitera d’une cuisine équipée, d’une vraie douche et d’un lit confortable comme à la maison. Ces critères sont à prendre en compte lorsque l’on part pour de longues périodes. En plus du confort, le camping-car possède une plus grande capacité d’eau et de stockage, ce qui augmente l’autonomie et permet d’explorer des régions reculées sans contrainte.

Camping sauvage legislation

Les indispensables pour se sentir chez soi

En voyageant à travers une région, le van aménagé reste avant tout un moyen de locomotion pour mener le randonneur jusqu’à son prochain parcours. C’est aussi une seconde maison où l’on peut se restaurer, se laver et se reposer avant de repartir barouder sur les chemins.

En effet, le randonneur est un sportif qui a besoin de s’alimenter correctement entre deux efforts. Le van doit donc être équipé d’une plaque de cuisson ou d’un réchaud pour cuisiner. Les aliments frais seront conservés dans un frigo ou dans une glacière électrique.

En van, l’hygiène n’est pas une option, c’est une priorité. Le marcheur pourra se laver tous les jours à l’aide d’une douche aménagée à l’intérieur. On peut aussi se doucher à l’extérieur grâce à une douche solaire, à condition que le soleil soit au rendez-vous.
Quant aux
WC, qu’ils soient fixes ou portatifs, il est difficile voire impossible de s’en passer quand on part plusieurs jours.

Pour être en forme sur les sentiers, le randonneur doit passer d’agréables nuits. Dormir dans un lit confortable garantit un sommeil réparateur qui permet d’enchainer les randonnées sans se blesser.

A l’intérieur du van aménagé, il faudra également prévoir de la place pour transporter tout le matériel de randonnée.

Camping sauvage legislation

Avant de partir voyager, assure-toi d’avoir le bon permis de conduire. Le permis B suffit pour les véhicules dont le PTAC (Point Total Autorisé en Charge) est inférieur ou égal à 3,5 T (van et petit camping-car). Pour les véhicules au PTAC supérieur à 3,5 T, le permis C ou C1 est obligatoire.

Grâce à ce nouveau style de vie nomade, tu es sur le point de t’offrir une expérience de randonnée inoubliable. Pour cela, il ne te reste plus qu’à choisir ton van aménagé. Pour créer de nouvelles histoires, tu peux même tenter l’aventure en famille.

Tu pourras immortaliser tous tes souvenirs de voyage dans ton carnet de rando.

D’autres conseils pour s’équiper en randonnée …

RECONNAÎTRE LE BALISAGE EN RANDONNÉE

Le long des sentiers de randonnée, de nombreux symboles servent de repère pour guider et orienter le randonneur. Pour éviter de se perdre, le baroudeur doit donc connaître tous les symboles du balisage [...]

LE CAMPING SAUVAGE EN FRANCE

Le camping sauvage en pleine nature sous les étoiles, nous en avons tous déjà rêvé. Certains d’entre nous ont décidé de passer du rêve à la réalité en plantant leur tente quelques nuits. [...]

Garde une trace de tes randonnées à pied

Devenir un E-Baroudeur